Du Forum 2012 à maintenant

Forum économiqueLes commentaires sont fermés pour cet article.

Vous êtes ici :Du Forum 2012 à maintenant

Le Forum pancanadien sur le développement économique en francophonie canadienne 2012, issu de la Conférence ministérielle 2010 sur la francophonie canadienne, visait à :

  • Mobiliser pour la toute première fois les acteurs clés du développement économique intégré de la francophonie canadienne: privés, associatifs et gouvernementaux;
  • Créer une opportunité de dialogue afin d’approfondir les connaissances et de jeter les bases d’un Plan d’action intégré et concerté de développement économique.

Le manque de données sur l’espace économique francophone dans les provinces et territoires et sur le plan national, le besoin d’un dialogue éclaté et la nécessité d’identifier les créneaux et les secteurs à développer avaient été identifiés comme des importants défis à relever pour renforcer le développement économique en matière de francophonie canadienne.

Un développement important, une démarche rigoureuse et stratégique 

Voici un récapitulatif des principaux jalons des dernières années ainsi que des travaux en cours.

Comité directeur

Créé en juin 2012, le premier Comité directeur était composé d’une dizaine de personnes provenant des secteurs gouvernementaux, associatif et privé et expertes en matière de développement économique et en francophonie. Le mandat de ce comité était de mettre en œuvre le premier Forum pancanadien sur le développement économique en francophonie canadienne. Appuyé par la firme PGF, le Comité directeur a supervisé le développement de la programmation, des communications, des travaux de recherche et la tenue de ce forum.

Suite au forum, un Comité de suivi a été mis en place. À la fin du recrutement des nouveaux membres, ce comité s’est transformé en Comité directeur. Depuis le départ de Mme Aldéa Landry, M Jacques Naud en assume la présidence.

Appuyé par le RDÉE Canada, quelques conférences téléphoniques ont eu lieu et, en janvier 2014, une session stratégique en personne a permis de faire le point tout en validant les intérêts, les motivations des nouveaux membres, l’identification de axes prioritaires et pistes d’actions et l’exploration de pistes de financement provenant des trois secteurs.

 Le plan d’action économique intégré

L’objectif final tant de la démarche que du premier Forum était la construction d’un plan d’action intégré autour duquel s’est concerté l’ensemble des participant.es au Forum. En plus d’y retrouver les conclusions des échanges et des travaux entamés lors du Forum, ce plan sert de base à la mise en place de mécanismes de suivi des actions du Forum.

Déjà au Forum, des mécanismes de suivi et de rétroaction avaient été identifiés. Soucieux de veiller à la mise en œuvre effective du Plan d’action économique intégré, les participants au Forum ont identifié les mécanismes de suivi suivants :·       Rétroaction des participants au Forum sur l’ébauche de plan et mécanismes de suivi.·       Poursuite des travaux du Comité directeur ou comité de suivi

·       Associer les partenaires existants au suivi (gouvernements, SADC, RDEE et autres 
organismes)

·       Établir une stratégie de communication

·       Création d’un réseau de chercheurs pancanadien en économie

·       Production d’un rapport des résultats du Forum destiné aux participants et 
bailleurs de fonds (janvier 2013).

·       Encourager l’implication continue de la CMFC et son groupe de travail sur le 
développement économique

·       Mise à jour de l’état d’avancement et engagement des gouvernements participants 
à la Conférence ministérielle sur la francophonie canadienne en septembre 2013 au 
Manitoba.

·       Bilan de la mise en œuvre du Plan d’action intégré en 2014.

Suivis au Forum pancanadien sur le développement économique en francophonie canadienne

Extrait de la session stratégique du 22 janvier 2014

Après avoir discuté des attentes des membres du Comité directeur, une discussion a eu lieu concernant un projet majeur économique réalisé par le RDÉE Canada.

 Un retour sur le plan d’action intégré et les résultats du Forum de 2012 ont permis d’informer ou de clarifier certaines informations judicieuses tout en provoquant une discussion sur l’importance de donner suite avec des actions ou des projets concrets et mesurables qui auront une incidence réelle sur le développement voir même la croissance économique en francophonie canadienne. De récentes études, dont entre autres celles du « Conference Board of Canada » sauront aussi influées les travaux en cours.

Après s’être entendu sur l’importante de finaliser la composition du Comité directeur afin qu’il soit représentatif de cette économie plurielle mais aussi des réalités de toutes les régions canadiennes, un exercice de planification a débuté.

Un diagnostic interne et externe a permis d’identifier les forces et les faiblesses du Comité directeur ainsi que les opportunités et les menaces pouvant soutenir ou freiner la mise en œuvre du plan et le développement économique en francophonie canadienne. Des 6 axes, confirmés prioritaires par les participant.es du Forum, 2 ont été jugés prioritaires.

Un premier exercice d’identification de partenaires financiers a été entrepris et des actions sont en cours auprès plusieurs de ces pistes par le comité de travail composé de 6 membres du Comité directeur.

Un calendrier de rencontres a été élaboré engageant tous les membres du Comité directeur dans la suite des travaux. Des efforts seront déployés pour qu’il y ait au moins 2 rencontres en personne par année.

Concernant les communications, il y a un rattrapage à faire pour renouer les contacts avec les participant.es au Forum et mieux faire connaître le plan d’action intégré, les suites, le Comité directeur, etc. Un plan de communication sera élaboré incessamment et un comité de travail a été mis en place à cet effet.

Le Comité directeur accueille favorablement l’opportunité de présenter les avancées de ses travaux depuis la tenue du Premier forum aux membres du Comité ministériel. D’ailleurs une réflexion préliminaire a été faite pour mieux répondre aux questions soulevées par ce comité.

Haut
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Linkedin