Historique

À propos, Forum économiqueLes commentaires sont fermés pour cet article.

Vous êtes ici :, Forum économiqueHistorique

Le développement économique est un dossier de haute importance pour la francophonie canadienne.  Pour le Comité directeur, la francophonie canadienne se définit de par l’ensemble des facettes de sa diversité et de par sa présence pancanadienne, y compris au Québec [1].  Il représente un secteur incontournable porteur d’identité pour la francophonie canadienne et contribue à la fois à l’essor de la société canadienne et à l’essor de la francophonie.

Au cours de la Conférence ministérielle sur la francophonie canadienne des 23 et 24 septembre 2009 à Vancouver, les ministres responsables de la francophonie canadienne ont identifié le dossier du développement économique comme un des axes prioritaires d’intervention au cours des années à venir.

Lors de la Conférence qui s’est tenue à Yellowknife les 22 et 23 juin 2010, le portrait gouvernemental du dossier économique en matière de francophonie canadienne a été présenté aux ministres qui ont « affirmé l’importance du dossier économique pour le développement de la francophonie canadienne et indiqué qu’ils encourageront un plus grand dialogue national et les échanges d’expertise entre les principaux intervenants gouvernementaux, associatifs et privés. »

Plus précisément, ils ont formulé la recommandation suivante : « Que la Conférence encourage la tenue d’un forum pancanadien portant sur le développement économique francophone en collaborant avec les chefs de file dans ce secteur à la mise sur pied d’un comité organisateur composé de représentants gouvernementaux, associatifs et privés. »

Ainsi, une séance de réflexion a été organisée les 2 et 3 novembre 2010 à Ottawa dans le but de jeter les bases d’un forum pancanadien portant sur le développement économique francophone, d’en établir les paramètres et d’échanger sur le rôle que pourraient jouer divers intervenants.

La séance de réflexion a réuni quinze personnes provenant des secteurs gouvernementaux, associatifs et privés et qui ont toutes une implication et une expertise élevées en développement économique et en francophonie canadienne.  Les intervenants présents ont confirmé la pertinence de tenir un forum pancanadien portant sur le développement économique francophone.

À la suite de la séance de réflexion, un Comité directeur du Forum pancanadien portant sur le développement économique en matière de francophonie canadienne est constitué.  Ce comité regroupe dix personnes provenant des secteurs gouvernementaux (3), associatifs (3) et privés (4) qui ont toutes une implication et une expertise élevées en développement économique et en francophonie canadienne (l’Annexe B présente la liste des membres du Comité directeur du Forum).  Son mandat est d’organiser un forum pancanadien sur le développement économique en francophonie canadienne, par l’entremise du cabinet PGF Consultants.

En 2014, le Forum s’est transformé en Alliance économique francophone. Un diagnostic du Plan d’action économique intégré a été réalisé mobilisant une centaine d’acteurs et d’actrices économiques de la francophonie canadienne.

Une cartographie économique mettant en lumière 256 acteurs et actrices économiques est enfin réalisée.

En 2017, l’Alliance s’est incorporée et un  conseil d’administration a été mis en place.  Une nouvelle planification stratégique.



[1] Les francophones, soit les personnes qui ont déclaré le français comme langue maternelle, représentaient 22,1 % de la population canadienne en 2006, comparativement à 22,9 % en 2001 (Recensement de 2006, Statistique Canada)

Genesis of the project

Economic development is a very important issue for the Canadian Francophonie. For the Steering Committee, the Canadian Francophonie is defined by all of the facets of its diversity and by its pan-Canadian presence, including its presence in Quebec1. It is a critical component in shaping the identity of the Canadian Francophonie, and it contributes to the development of both Canadian society and the Francophonie.
At the Ministerial Conference on the Canadian Francophonie held in Vancouver on September 23 and 24, 2009, the ministers responsible for the Canadian Francophonie identified economic development as one of their priorities for action in the coming years.
At the Conference held in Yellowknife on June 22 and 23, 2010, the ministers were given a governmental perspective on economic considerations relating to the Canadian Francophonie, and they “affirmed the importance of economic matters in the development of the Canadian Francophonie and indicated that they plan to encourage wider national dialogue and expertise-sharing among the main governmental, community and private stakeholders.”
In particular, they made the following recommendation: “That the Conference supports the organization of a pan-Canadian forum on Francophone economic development that would work with key leaders in this area to form an organizing committee made up of government, community and private-sector representatives.”
As a result, a workshop was held in Ottawa on November 2 and 3, 2010, to lay the groundwork for a pan-Canadian forum on francophone economic development, to establish its terms of reference and to discuss the roles that various stakeholders might play.
The workshop brought together 15 people from the public, private and community sectors who all had some involvement in and expertise on economic development and the Canadian Francophonie. The participants confirmed the value of holding a pan-Canadian forum on francophone economic development.
Following the workshop, a Steering Committee was established for the Pan-Canadian Forum on Economic Development in the Canadian Francophonie. The Committee is composed of 10 people from the public sector (3), the community sector (3) and the private sector (4) who are all involved in economic development and the Canadian Francophonie and have great expertise in these areas (for a list of the Committee’s members, see Appendix B). Its mandate is to organize a Pan-Canadian Forum on Economic Development in the Canadian Francophonie, through the intermediary of PGF Consultants.

————————————–
1 Francophone, in other words people who have declared French to be their mother tongue, accounted for 22.1% of the Canadian population in 2006, compared to 22.9% in 2001 (2006 Census, Statistics Canada).

Haut
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Linkedin